Formule 1

Le mystère : quel pilote de Formule 1 est mort ?

rédigé par Comite Soutien

L’annonce, la semaine dernière, du quadruple champion du monde Mario Andretti au volant de sa Honda dans une chicane au Castelier nous a rappelé une fois de plus le danger que représente la course automobile.

Combien d’entre nous ont réellement fait quelque chose de mal pendant la course ? Si vous envisagez de répondre à la question : “Qui est mort en Formule 1 ?”, voici quelques éléments à prendre en compte avant de participer à un sport automobile.

Sport de contact

La première chose à retenir est que la course automobile est un sport de contact, et quiconque pense pouvoir le faire sans contact doit se faire des illusions. Tout accident de course automobile se produit parce que quelqu’un a essayé de contacter un autre pilote. Il peut utiliser un appareil portable tel qu’un téléphone mobile, ou il peut utiliser la fenêtre de l’autre conducteur pour faire un signal.

Toutefois, cela ne suffit pas, car il doit y avoir un contact physique entre le conducteur qui utilise l’appareil portable ou la fenêtre et l’autre conducteur – en d’autres termes, il doit y avoir une collision. Deuxièmement, s’il n’y a pas de collision et que le coureur continue de rouler, il doit ralentir. Il n’y a rien de pire que de conduire comme un fou et d’essayer de faire tomber sa voiture dès qu’on s’arrête.

7 secondes

En fait, il est probablement préférable de se détendre un peu, jusqu’à ce que vous atteigniez votre destination. Un célèbre pilote de course a dit un jour qu’il lui faut environ sept secondes pour amener sa voiture à un virage. Je pense qu’il aurait mieux fait de prendre un verre d’abord ! Si un pilote est trop détendu sur le mur des stands et ne prête pas attention lorsqu’il fait la course, il peut être négligent et avoir un risque de collision avec quelqu’un. C’est ce qu’on appelle la “lutte contre la montre”, que les pilotes font souvent pendant une course.

Un exemple célèbre de ce phénomène est celui de Mark Webber qui a failli s’écraser dans le dernier virage du championnat pour son équipe lors du Grand Prix d’Italie en 1994. Il était clair que quelque chose avait mal tourné avec la voiture de Webber et il n’a pas réussi à la récupérer.

Les angles morts

Alors comment peut-on l’empêcher ? Eh bien, une solution évidente est de s’assurer que le conducteur est toujours au courant de tout ce qui se passe autour de lui. Il est notamment utile de vérifier le système de navigation, car les voitures modernes présentent de nombreux angles morts. Il faut également faire attention à un volant instable ou difficile à voir. Si l’un ou l’autre de ces éléments est détecté, il est évident que le conducteur a perdu sa concentration ou souffre d’un manque de capacité.

Un problème qui se pose souvent est celui d’un airbag qui ne se déploie pas correctement. Il en résulte parfois des blessures mineures, telles que des éraflures et des contusions. D’autres fois, par contre, il peut tuer un conducteur. Si vous pensez que cela vous est arrivé, il est préférable d’acheter une ceinture de sécurité pour votre voiture plutôt que de rester en sécurité et d’attendre la fin de l’accident pour la faire remplacer.

A propos de l'auteur

Comite Soutien